Le MINCOMMERCE a reçu les femmes de la CWBLA le 16 mai 2017 à Yaoundé

Porter la voix des femmes auprès des autorités publiques

Le Ministre du Commerce a reçu les femmes de la Cameroon Women Business Leaders Association (CWBLA) dans la salle de réunion du ministère. La CWBLA comptait des dizaines de femmes venues de toutes les régions du Cameroun.
Le Ministre du Commerce, dans son propos introductif, a relevé que les femmes camerounaises ne sont pas assez connues dans le monde. Elles gagneraient à se mettre en groupe, afin de conquérir des grands marchés de consommateurs tel que le marché nord-américain.
Il a souligné l’intérêt du partenariat public – privé pour y arriver.
Les femmes de la CWBLA ont présenté au ministre les différents problèmes qu’elles rencontrent et qui constituent un véritable frein à leur évolution :
– tracasseries administratives ;
– accès aux terres ;
– infrastructures existantes en petit nombre, notamment les routes pour le transport de la production ;
– financement quasiment inexistant ;
– conservation de la production impossible ;
– renforcement des capacités des entrepreneures, notamment en terme de formation continue ;
– appui au retour des entrepreneures de la diaspora : indisponibilité de l’information ;
– Etc

En savoir plus…

Le Secrétaire Général du Ministère du Commerce a pris la parole et donné quelques pistes de solutions.
Il a relevé qu’il existe une loi appelée AGOA qui permet de faciliter l’ouverture des investisseurs au marché américain qui est immense. Selon lui, l’AGOA offre des possibilités de financement. Il encourage les femmes à se rapprocher du Centre de Ressources AGOA de Douala, qui est un Centre de Ressources offrant des formations et recyclages.

L’Inspectrice Générale du Ministère du Commerce a incité la CWBLA à se rapprocher de l’organisation ONU Femmes; elles pourraient trouver une réponse au problème de formation.
De même cette organisation pourrait répondre à certains de leurs besoins dans le domaine de la conservation des produits. Les femmes d’Idenau sont équipées d’une chambre froide grâce au concours d’ONU femmes.

Le Directeur du Commerce Extérieur à quant à lui rappelé aux femmes de la CWBLA que le Ministère du Commerce est leur maison. Il a présenté les différentes initiatives de son ministère incitant à la mise en valeur des produits locaux :
– contribution à la modernisation des espaces commerciaux ;
– programme de construction de marchés transfrontaliers (Kyossi par exemple) ;
– insertion des produits Camerounais dans les grandes surfaces, les supermarchés;
– Etc
Il a incité les femmes ayant des produits à proposer à se rapprocher du ministère du commerce qui peut appuyer pour que leurs produits soient exposés dans les supermarchés.

Le Ministre a repris la parole dans le même sens et rappelé les opérations de promotion du riz de Yagoua et Foumban entreprises par son administration. Il encourage les femmes de la CWBLA de l’Ouest du Cameroun à identifier les produits que le ministère du Commerce pourrait promouvoir.
Il incite à l’organisation de marchés locaux de manière pragmatique.
Quant au problème d’infrastructures le ministre souligne que l’administration obéit à un programme de planification sur 3 ans. Pour 2018 c’est bouclé.
Une réunion conjointe ministère du commerce et celui du cadastre et affaires foncières permettrait de réfléchir au problème d’accès à la terre.
Pour le ministre on ne peut explorer toutes les solutions, mais des pistes de réflexion existent. Ils ont enregistré les doléances des femmes de la CWBLA et travailleront à y répondre.
Le Ministre du Commerce a annoncé la création d’une Plateforme Interministérielle coordonnées par exemple par son administration ; qui serait un cadre d’échanges et de résolution de problèmes rencontrés par le secteur privé. Ceci formalisé par un acte du chef de l’Etat. Il fera part de ça au Premier Ministre.
Il s’engage à faire part des autres problèmes soulevés à ses homologues notamment le Ministre des Finances.